Sécurité routière : le radar de Gevingey passe au blanc après le noir

Le radar implanté à Gevingey pour limiter la vitesse maximale à 50 km/h a de nouveau été recouvert de peinture

Précédente dégradation samedi 13 octobre 2018, à la suite d’une longue série, elle avait consisté à recouvrir les vitres en noir, avec soin. Cette fois, le peintre a utilisé du blanc. Seulement sept jours après. Nous avons déjà vu de l’orange, du rouge, du vert. Il y a de l’imagination. Ou tout simplement le fait de plusieurs personnes qui prennent ce qu’ils ont sous la main.

“La destruction, la détérioration ou la dégradation” d’un radar est assimilée à une dégradation de bien public. La sanction encourue selon l’article 322-2 du code pénal est une amende de 45000€ et jusqu’à 3 ans d’emprisonnement. Si le radar est détérioré à plusieurs, la peine encourue est de 75 000€ d’amende et cinq ans d’emprisonnement.

Plusieurs personnes se sont déjà fait prendre sur le territoire jurassien selon les services de la préfecture du Jura.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*