Sécheresse 2018 : 60 tonnes de foin en renfort grâce à l’entraide paysane

L’épisode caniculaire estival et la sécheresse qui en découle laisse les éleveurs de la région dans le désarroi

Photo d’illustration – Crédit : Jean-Michel Hugues Dit Ciles

Dans l’attente de réaction de l’administration, la Confédération Paysanne organise une opération fourrage pour leur venir en aide et luter contre la spéculation.

“Voilà trois mois que la sécheresse sévit dans l’est de la France, laissant tous les éleveurs (bovins, caprins, ovins) dans une grande inquiétude pour l’hiver. Pas de pâturage obligeant les éleveurs à affourager leur animaux avec les réserves de foin initialement prévues pour l’hiver, une perte financière due à une chute de productivité et un prix du fourrage qui explose localement. Les petites et moyennes fermes sont les plus affectées, n’ayant pas l’assise foncière pour constituer des stocks de foins suffisants pour outrepasser cet épisode de sécheresse exceptionnel.

Les préfets départementaux ont été saisis. Les procédures d’enquêtes sont en cours pour la reconnaissance de la sécheresse en tant que calamité agricole. Nous avons obtenu de l’Europe l’autorisation de pâture et de fauchage des SIE. Maigre consolation pour les départements où la prairie prédomine.

Dans l’attente d’une réponse des préfets, la Confédération paysanne agit.

Grâce à un recensement des besoins et des excédents de toute la France et la mise en lien des paysans, 60 tonnes vont être acheminées de la Côte d’or vers les Monts du Clunisois (71), la Petite Montagne Jurassienne, et vers les Coteaux du Lizon (39), pour soulager des petites fermes de ces zones. Les Conf’ départementale, régionale, et nationale restent en alerte pour mettre en lien les paysans en grande détresse économique avec les paysans en excédent”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*