EELV BOFC : « les agriculteurs crient, à juste titre, l’incohérence de la politique agricole française »

Blocage des raffineries, « stop aux agrocarburants, oui à la conversion écologique de l’agriculture » 


Champs de colza dans le secteur de Salins-les-Bains (© Échos du Jura)

« En bloquant les raffineries, les agriculteurs crient, à juste titre, l’incohérence de la politique agricole française. Une agriculture externalisée pour des pétroliers qui donnent l’impression de se verdir. Le gouvernement signe la fin de filières locales agricoles, la fin de création d’emplois locaux et la fin des grandes forets tropicales et équatoriales : leur biodiversité et leur rôle moteur du climat.

Si l’importation d’huile de palme pour faire rouler les voitures est un scandale écologique et économique, les agrocarburants, qu’ils soient produits localement ou ailleurs, sont une impasse pour les paysans et la transition écologique. Ils concurrencent les systèmes alimentaires alors que la société réclame une alimentation de qualité produite localement.

L’approvisionnement en huile de palme de la bioraffinerie de la Mède est un projet industriel au service des bénéfices de Total.  Avec ce gouvernement, rien d’écologique, rien d’économiquement cohérent, rien qui corresponde aux enjeux climatiques, de biodiversité, d’une véritable réforme de la Politique Agricole Commune qui accompagne la transition d’un modèle agricole, destructeur pour les paysans et la Nature, vers une agriculture paysanne soucieuse de l’environnement.

EELV Bourgogne-Franche-Comté rappelle l’urgence d’engager la conversion écologique de l’agriculture par le soutien et l’accompagnement du développement de l’agriculture biologique,  de filières de proximité et de qualité. Tout le monde s’accorde pour dire que ce modèle d’agriculture familiale est créateur d’emploi et de dynamisme territoriale, de services environnementaux rendus…

De plus, cette transition peut ouvrir la voie à la diversification des activités des paysans. Le développement de projets énergétiques territoriaux, telle que la méthanisation agricole, en veillant à une empreinte environnementale globale positive, est une solution d’avenir.

Il est temps qu’agriculteurs, forestiers et écologistes nous disions ensemble stop à un modèle aberrant qui tue nos campagnes et notre Nature ».


Communiqué collectif – EELV BOFC – Claire MALLARD, Brigitte MONNET, Philippe CHATELAIN et MOURAD LAOUES

Soyez le premier à commenter

Commenter cet article