Conliège : La famille Ali Akhter déclenche une vague de soutiens

La famille Ali Akhter originaire du Bangladesh arrivée en France en janvier 2017, est installée dans le petit village paisible de Conliège dont le maire est Roger REY

Toutes les procédures semblent épuisées et la demande de droit d’asile finalement refusée. La famille Ali Akhter, doit selon une obligation signifiée par la préfecture du Jura, quitter le territoire Français (OQTF), jeudi 15 novembre 2018. Leur demande d’asile a été rejetée vendredi 25 mai 2018.

La famille est composée de six personnes. Mohammad, Shahana, Rafa (16 ans), Aïsha, Sami (10 ans) et Ismail (6.5 ans). Face à cette démarche qui parait “injuste” et “violente”, “contraire aux droits de l’homme”, un mouvement de soutien s’est mis en place. Car selon les défenseurs de la famille :

  • Les parents participent à des cours de français depuis leur arrivée, 2 à 3 fois par semaine
  • Ils sont en attente de l’autorisation de travailler pour être autonomes
  • Les enfants suivent des scolarités exemplaires à l’école de Conliège et au collège Saint-Exupéry
  • Ils participent à de nombreuses activités de la Maison commune : ateliers d’écriture et d’expression slam, beatbox, graffitis.
  • En seulement 18 mois, ces jeunes se sont appropriées la langue française, sa subtilité, son écriture, son expression.
  • Dimanche 14 octobre dernier, les enfants Rafa et Aïsha se sont produits au Bœuf sur le toit.
  • Rafa a obtenu le Brevet des Collèges série Professionnelle avec la mention Assez Bien en 2018
  • Rafa s’est vu remettre vendredi 19 octobre 2018 le Diplôme d’Études en Langue Française niveau B1
  • Plus tard, Rafa aimerait devenir juge des enfants
  • Aïcha a été élue déléguée de sa classe de 3ème par ses camarades

En trois mots, “un modèle d’intégration”. Le maire de Conliège, Roger REY où la famille est installée depuis quinze jours,  Annik Meschinet de l’association Musik Ap’passionato  et Cécile Klinger de l’association Ajir apportent tout leur soutien au comité de soutien , à l’origine de toutes les démarches entreprises depuis plus d’un an pour la famille. Jean-Philippe Thiriet en est le président, Claire Nicot, vice-présidente. Une pétition a été lancée et une cagnotte collective . Des pétitions au format papier sont se trouvent sur une table devant la porte de l’Ellipse de l’Espace Mouillères à Lons-le-Saunier.

Vendredi 26 octobre 2018 à 09 h 00, Roger REY, maire de Conliège, sera reçu par le directeur de cabinet du préfet. Il a déclaré cet après-midi, “Comité de soutien de la famille Ali Akhter : j’ai reçu cet après midi deux membres du comité de soutien pour faire le point et j’ai rendez vous vendredi à 9 h avec le directeur de cabinet de Monsieur Le Préfet pour essayer de faire avancer ce dossier qui en fait repose sur une seule personne à l’OFPRA ( Office français de protection des réfugiés et apatrides) qui décide de cocher ou non la case “réfugié politique” ! car c’est bien le cas! cette famille a subit des menaces et des coups pour des raisons politiques !”

Mercredi 24 octobre 2018, 1526 personnes ont signé la pétition et apporté leur soutien à la famille pour tenter d’éviter son expulsion. Le comité de soutien a publié cet après-midi, “un immense merci à tous ceux qui se mobilisent autour de la famille. Pour que les démarches entreprises soient efficaces, il est essentiel que nous puissions les coordonner, il est donc primordial de rester en contact avec le Comité de Soutien afin que les informations soient transmises correctement. Privilégions le collectif et non les initiatives personnelles !”

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*