Champagnole : les forces de sécurité intérieure ont passé un test grandeur nature

Le but était de tester la capacité d’engagement et la réactivité des forces de l’ordre face à un événement de grande ampleur et d’ordre majeur

Les forces de sécurité intérieure sont intervenues ensemble. Photo Préfecture du Jura

La coordination des forces de sécurité intérieure, Gendarmerie et Police, avec les services de secours, Pompiers et Samu) a été mise à l’épreuve mardi 06 novembre 2018 dès 14 h 30 environ. Les actions ont été menées dans une ancienne maison de retraite située sur la commune de Champagnole. Amenés à intervenir tous ensemble, lors d’un événement de grande ampleur sur le territoire, la préfecture du Jura a organisé un exercice permettant de simuler une tuerie de masse.

Le thème :

Trois meurtriers tirent sur des élèves infirmières et se retranchent avec plus de 29 otages. Un appel téléphonique parvient au Centre d’opérations et de renseignement de la gendarmerie (CORG), signalant des coups de feu. La patrouille de gendarmerie est engagée, rend compte de la situation et se fait seconder par 6 policiers municipaux.

L’opération a été dirigée par le colonel Allegri, épaulé par le commandant en second de la compagnie de Lons-le-Saunier. Soixante gendarmes dont le peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie (PSIG) Sabre de Lons-le-Saunier. Tous se sont rendus rapidement vers le point d’actions critiques.

Richard VIGNON, Préfet du Jura, a procédé au renforcement du dispositif avec six policiers spécialisés de la brigade anti-criminalité (BAC) de Lons-le-Saunier. Renforcés par quarante sapeurs-pompiers. Le SAMU 39 a également été mis à contribution pour gérer et porter assistance aux victimes.

Jean-Luc LENNON, Procureur de la République s’est rendu sur place. Environ 130 personnes ont eu des conditions réelles pour s’entraîner. Maquillage des blessés, cris, environnement urbain. La pluie s’est involontairement ajoutée au scénario. Les difficultés de communications également. Tous ces éléments ont renforcé le stress parfaitement maitrisé. La fin de l’exercice a eu lieu vers 16 h 30. Le préfet a souligné “l’excellente coordination entre les services et la valeur éducative de ces exercices”, en remerciant tous les intervenants.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*