Six mois avec sursis pour conduite dans un état alcoolique en récidive

Sans emploi depuis plusieurs mois, une période difficile dans le cadre familial, Alain n’a pu se sortir de la consommation d’alcool. Il semblerait qu’elle soit devenue encore plus excessive au fil des mois.

Convoqué lundi 23 octobre 2017 pour conduite dans un état alcoolique avec accident de la circulation seul en cause. La route était mouillée, la voiture a quitté la chaussée et fini sa course violemment contre un rocher. Pourtant, sa compagne lui avait demandé de ne pas lui prendre sa voiture. Mais cela n’a pas été suivi d’un réflex de danger potentiel. Quarantenaire, il a déclaré à la barre : « j’ai été pris en train de conduire dans un état alcoolique, j’assume totalement mon acte ».

À la recherche d’un emploi à proximité de son domicile, sans permis de conduire pour le moment, son avocat a demandé la possibilité de rapidement pouvoir repasser le permis de conduire. Des soins pour lutter contre son addiction à l’alcool sont déjà en cours. Le Ministère public a requis 6 mois de prison avec sursis, mise à l’épreuve de 2 ans avec obligation de soins, de travailler, et la confiscation de son véhicule.

Alain est condamné à 6 mois de prison avec sursis, mise à l’épreuve de 2 ans, obligation de soins, de travailler. Annulation de son permis de conduire pendant trois mois. Aucune confiscation du véhicule qui ne lui appartenait pas (en état d’épave) n’a été décidée.

Il a 10 jours pour faire appel. Alain est un prénom d’emprunt.

3 Commentaires

  1. ben j’ai lu l’article, l’excuse de la mauvaise période j’en rigole . dans ce cas la moi je suis né en fauteuil donc si je roule bourré en voiture c’est normal .

Commenter cet article