Saint-Claude : près de 500 personnes mobilisées pour la défense de la maternité

Lundi 30 octobre 2017 dès 11 h 00, environ 500 personnes se sont une nouvelle fois regroupées dans la cour de l’hôpital Louis-Jaillon.

Le plan annoncé par voie de presse, vendredi 27 octobre 2017 y prévoit la fermeture, dès mars 2018, de la maternité (350 naissances en 2016). Elle sera remplacée par un centre périnatal de proximité avec astreinte permanente de sage-femme. Permettant en cas d’urgence, de sécuriser le transport des femmes dans le cadre de leur accouchement. En chirurgie, seule une activité ambulatoire serait maintenue.

L’assemblée a fait part de sa ferme volonté de continuer le combat. Éviter ce plan « dramatique » pour les Hauts-Jurassiens. On peut lire parmi les nombreux commentaires, les difficultés envisagées, face aux grandes distances à parcourir et les conditions météorologiques à ces altitudes.

« S’agissant du Haut-Jura, la fermeture de la maternité notamment génère de vives inquiétudes. Comme le prévoit la loi Montagne, il nous importe de maintenir pour les parturientes du Haut-Jura un accès par voie terrestre à une maternité dans des délais raisonnables, ce qui ne serait plus le cas dans le projet porté par l’ARS » selon Olivier Brocard sur Facebook.

L’annonce des évolutions de l’hôpital par voie de presse est ressentie comme un manque de respect. Le dialogue est rompu entre les administrateurs et les agents hospitaliers. Le conseil d’administration du comité de défense et de soutien de l’hôpital devait se réunir à 20 h 00.

Soyez le premier à commenter

Commenter cet article