Lons-le-Saunier : « la fraternité est une valeur extrêmement forte chez les jeunes »

SOS Racisme Jura a reconduit le diner des potes vendredi 10 novembre 2017. La salle supérieure du Puits Salé à Lons-le-Saunier a été entièrement occupée par environ 90 personnes. La salle inférieure par l’exposition « Passeport pour la Fraternité« . Un ensemble de photographies réalisées par l’artiste Bettina RHEIMS.

Dominique SOPO, (à droite sur la photo) Président national de SOS Racisme a fait l’honneur à Lakdar Benharira, président local, ainsi qu’aux nombreux participants au diner des potes, de sa présence lors de cette soirée très amicale et fraternelle. Soupe aux légumes et agneau, couscous avec harissa en option, desserts méditerranéens et thé à la menthe. Des rires, des sourires, des rencontres et amitiés naissantes.

Le duo Mistral avec Aline Mejri et Tony EL Flaco ont diverti l’assemblée.

Initiée en 1986, le diner des potes à connu une pause d’environ cinq années, puis a repris du service depuis environ dix années. Les tensions entre les différents groupes de la société sont un problème récurrent et préoccupant selon les membres dirigeants de l’association. Il en appellent à la fraternité, au dialogue, tolérance et acceptation de l’autre.

Dominique SOPO a présenté l’exposition « Passeport pour la Fraternité » : « Ces photographies réalisées par Bettina RHEIMS , très grande photographe, une des plus célèbres en France, nous permet de tourner dans les écoles, les collèges, les lycées. Pour justement parler de fraternité avec les plus jeunes. Cela donne de très belles choses. D’ailleurs dans le Jura, Lakdar BENHARIRA a fait des opérations avec cette exposition auprès des lycéens. Autour de la fraternité, on voit que les graines que nous plantons finissent toujours par germer. Nous sommes optimistes lorsque nous sommes militants car la fraternité est une valeur extrêmement forte chez les jeunes. Contrairement à tous les discours pessimistes que l’on peut entendre ».

Lakdar BENHARIRA a saisi le micro pour ajouter : « On a tissé des liens et quand on a eu l’opportunité d’avoir cette exposition, on a travaillé en collaboration avec les lycées Montciel, Le Corbusier et Jean Michel. On a travaillé sur la fraternité. Puis en prolongement de cette exposition avec le lycée Le Corbusier et Eddy LACROIX et Christophe BOIS , on a mis en place le projet « Expression à la fraternité ». Des photos de nombreuses personnes ont été réalisées et cette exposition a reçu un grand prix décerné par la Légion d’Honneur. Avec les lycées Jean Michel et Montciel, on a travaillé sur la mixité sociale. Chaque élève ramenait une photo faite chez lui, tout cela a provoqué des questionnements. Les élèves du lycée Montciel appréhendaient de rencontrer les élèves du lycée Jean-Michel. Comme s’ils venaient de deux mondes différents alors que d’après les photos, ils venaient du même milieu. Juste le fait d’appartenir à un lycée différent créait une différence ».