Le Dolois Don Mateo réalise une fresque géante pour les 30 ans d’ARCO

Don Mateo réalise depuis lundi 02 octobre 2017, le portrait d’une enfant sur le mur de l’impasse Pasteur à Lons-le-Saunier. Du haut de ses deux ans tout dernièrement acquis, elle est bien décidée à tourner le dos aux formules mathématiques envahissantes et réaliser des dessins aux couleurs primitives en guise d’affirmation de vouloir changer le monde.

Le regard fuyant en direction de Montaigu, l’artiste donne à sa nièce, toute la liberté d’ignorer le monde cartésien et la morosité de notre société. C’est en ces termes que l’artiste s’exprime. Une dizaine de réalisations de grande ampleur sont à son actif à ce jour. Les habitants du quartier des Minguettes à Vénissieux,, des Açores ou encore du Portugal peuvent les admirer au quotidien. Mais « 80% de ses activités sont sauvages« , une activité qu’il reconnait plus exaltante. Mais ce projet pour les trente ans de lassociation ARCO lui plait, c’est l’occasion pour lui d’imager la volonté des enfants de changer le monde.

La ville de Lons-le-Saunier est également impliquée dans l’opération en contribuant à une partie de la logistique. Demain mercredi 04 octobre 2017, l’inauguration des Festives 2017 aura lieu lors du rendez-vous « au pied du mur », Impasse Pasteur à 18 h 30.

Un tableau noir placé aux pieds de la fresque sera à disposition des enfants demain, chacun pourra exprimer librement ses talents. Normalement terminée demain, cette œuvre interpelle tous les passants. Cette belle réalisation change le monde de cette impasse aux aspects tristes antérieurs.

Don Matéo participera à une démonstration de Street-art dans un collège de Saint-Étienne en novembre prochain. Maintenant Lyonnais depuis quelques années, il vit sa passion d’artiste de rue, pour lui « c’est vital, la rue c’est ma liberté, je fais ce que je veux quand je veux avec pour intérêt d’être content de moi, j’aime également que la réaction des gens, je suis attaché à l’échange que cela peux produire. La rue est un espace de création magique qui inspire, qui excite, qui fait vibrer et qui rend libre ».

On peut comprendre toute la motivation de l’artiste sur son site Internet : « Dans une lutte contre la morosité galopante, Don Mateo offre aux regards des passants des visages porteurs d’histoires, d’idées et vecteurs d’émotions positives. Ses peintures épurées et raffinées vont à l’essentiel, transmettent une énergie authentique, empreinte d’enthousiasme et de détermination. Quand l’art insuffle une âme, à la rue… »

Longue vie à toi l’artiste, merci pour ta grande disponibilité et le fait de m’avoir permis de prendre de la hauteur pour les photographies, réalisées au plus près de tes actions. Un moment agréable, reposant et enrichissant. D’ailleurs, le livre « Antidépresseur urbain » est disponible dans toutes les bonnes librairies. Commander ici

D’autres photographies et un second article sera publié demain lors du rendez-vous au pied du mur à 18 h 30.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1 Rétrolien / Ping

  1. La Triennale 2017 d’ARCO est officiellement lancée – Echos du Jura

Commenter cet article