Franc succès pour le chantier citoyen de Lons-le-Saunier

Une vingtaine de personnes étaient au rendez-vous de 08 h 30, donné sur la place de la Comédie à Lons-le-Saunier. Principalement issues d’associations (Les Pendants, Lons Accueil…), du centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale CHRS, et d’initiatives individuelles, elles ont attentivement écouté les instructions, sans cacher leur empressement de se mettre en action.

Jacques Pelissard, maire de Lons-le-Saunier, Daniel Bourgeois, 1er Adjoint délégué à l’urbanisme et aux affaires domaniales, ont fait part de leur satisfaction de constater la présence d’autant de personnes. Daniel Bourgeois estime que « Lons-le-Saunier est une grande ville qui n’augmente pas ses impôts », d’où l’importance de faire appel à ce chantier citoyen. Profitant de son intervention pour remercier les participants, notamment le CHRS et ses jeunes venus en nombre. Jacques Pelissard lui a emboité le pas en ajoutant que ce chantier a deux objectifs :

  • Rendre la ville plus belle
  • Créer du lien social en agissant côte à côte

Plusieurs postes d’activités variées sont proposés, peinture de plusieurs couleurs, en cohérence avec les façades de la place, et espaces verts, sur la place et au puits salé. Un projet de plus grande ampleur devrait voir la réfection du pressoir situé devant l’École de Management Commercial (EMC), « très fatigué selon Daniel Bourgeois ». Un autre devrait concerner le petit chalet de Montciel.

Avec motivation, de nombreux volontaires ont rapidement manié pinceaux et rouleaux à peinture. Plusieurs murets décapés à l’avance par les services techniques de la ville, et les grands murs de la descente au garage souterrain, sont à repeindre. Benoît chevrier, directeur de la communication à la Ville de Lons-le-Saunier participe également. La ville fournit les pinceaux, la peinture et les gants. « Des chaises et du café » selon Daniel Bourgeois.

Trois agents des services techniques dirigent les opérations. Une entreprise viendra appliquer une résine sur les nouvelles peintures, pour renforcer leur durée dans le temps.

Jacques Pelissard a fait le vœux d’efficacité et convivialité de ce chantier citoyen. Chacun peut évoluer sur des postes différents, selon ses affinités, son savoir-faire et ses expériences. Dans cette optique, un casse-croûte sera proposé aux participants ce midi au Puits salé.

Chacun peut faire marcher son imagination et proposer de nouveaux chantiers.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Soyez le premier à commenter

Commenter cet article