Délinquance : les cambriolages ont baissé de 20,6 % en 2017

Les attaques aux biens

Pour l’année 2017, le département du Jura enregistre une légère hausse des faits relatifs aux atteintes aux biens (+5,5 %) par rapport à 2016.

  • Vols sans violence : + 3,9 % (Dont vols liés aux véhicules à moteur + 14,3 % et cambriolage – 20,6 %)
  • Vols avec violence : non significatif (Dont avec armes)
  • Destructions et dégradations : + 22,2 %

Total des faits : 4921

Tendances principales :

  • Une légère hausse des vols sans violence, mais une forte baisse du nombre de cambriolages :

– les vols sans violences sont en augmentation (+3,9 %) avec notamment une forte hausse des vols d’automobiles (+ 14,3 %) ;

– les cambriolages ont baissé de 20,6 % en 2017.

  • Une forte augmentation des actes de destructions et de dégradations (+ 22,2 %)

Élucidation des faits

Sur 5 170 actes d’atteintes aux biens, 973 cas ont été élucidés soit un taux d’élucidation de 19 %.

  • Vols sans violence : 17 %
  • Vols avec violence : 25 %
  • Destructions et dégradations : 34 %

Atteintes à l’intégrité physique (AVIP)

En augmentation avec une variante de 177 faits supplémentaires (+ 6,6 %)

Cette évolution est essentiellement liée à la progression des infractions à la législation sur les étrangers, avec 5 faits supplémentaires, soit une évolution de + 125%, également à l’augmentation des infractions à la législation sur le travail. Avec 11 cas supplémentaires, portant l’évolution à +64,7 %. Une hausse de 12,7 % des infractions à la législation sur les stupéfiants est également constatée.

Le taux d’élucidation des enquêtes relatives aux atteintes volontaires à l’intégrité physique est de 74 % dans le département. Faits élucidés : 1090.

  • Violences physiques crapuleuses : 25 %
  • Violences physiques non crapuleuses : 80 %
  • Violences sexuelles : 75 %
  • Menaces et chantage : 70 %
  • Escroqueries et infractions assimilées : 40 %
  • Infractions à la législation sur les stupéfiants : 100 %
  • Infractions à la législation sur les étrangers : 100 %
  • Faux documents : 1 %
  • Infractions à la législation sur le travail : 86 %

Délinquance routière

Accidentalité :

Alors que la mortalité routière connaît une légère baisse en 2017 sur le territoire national, cette tendance s’inverse légèrement sur les routes jurassiennes.

En 2017, 31 personnes ont perdu la vie sur les routes jurassiennes, soit 2 de plus qu’en 2016 (soit + 6,9%, pour rappel : -1,2% sur le territoire national). De même, les accidents corporels, les personnes blessées et les hospitalisations à la suite d’un accident de la route, sont en hausse.

  • le nombre d’accidents corporels est de 158 contre 126 en 2016, soit 32 accidents de plus ;

  • 212 personnes ont été blessées en 2017, soit 36 de plus qu’en 2016;

  • 161 personnes ont été hospitalisées contre 121 en 2016, soit 40 de plus.

Comparatif sur les 7 dernières années :

Par catégorie d’usagers, le nombre d’automobilistes tués sur les routes, avec 23 décès. De même, on constate, depuis 2014, une baisse de la mortalité routière des usagers vulnérables (les piétons, les motards et les cyclistes) malgré une légère reprise en 2017 :

  • 37 % en 2014

  • 28 % en 2015

  • 21 % en 2016

  • 23 % en 2017 (soit 7 sur 31 dont 5 piétons, 1 motard et 1 cycliste)

L’analyse des accidents mortels en 2017 montre que la vitesse excessive ou inadaptée reste la cause principale, suivie de la surconsommation d’alcool et le non-respect des règles de priorité, qui connaît une forte hausse.

Nota : les causes d’un accident peuvent être multiples (alcool/vitesse/stupéfiants)

Dans la colonne « Autre » : on retrouve les causes d’accident comme la somnolence, la fatigue, l’imprudence, les distracteurs (téléphone portable)…

De plus, il est à noter que sur 31 personnes décédées sur les routes, pour 26 d’entre elles l’accident s’est produit à moins 30 km de leur domicile dont 10 personnes qui ont perdu la vie à moins de 5 km de chez elles.


Soyez le premier à commenter

Commenter cet article