Aucune suppression envisagée des préfectures et sous-préfectures

Très avancée à ce jour, la réforme des préfectures devrait être bouclée à la fin du mois de novembre, selon le préfet du Jura, Richard VIGNON.

En corrélation, les jurassiens adoptent rapidement les services disponibles sur Internet, notamment France Connect . Site où les services publics en ligne sont accessibles H24 et 7j/7j. De nombreuses demandent peut être formulées. Certaines étant rapides et directes. D’autres comme la carte d’identité, en plusieurs étapes. Une première sur le site Internet, une seconde sous rendez-vous obtenu pour les démarches de sécurité (empreintes). Des dispositifs d’accueil au nombre de 14 sont implantés dans le Jura. Département où la fraude numérique est en très forte hausse. Notamment l’usurpation d’identité.

Pour les personnes dont l’accès à Internet est impossible, l’État met en place des « points numériques » placés dans des lieux publics. La préfecture du Jura, sous-préfecture de Dole par exemple. D’autres devraient s’implanter dans le département, à proximité de la population. Cette démarche vise à progressivement fermer les guichets de la préfecture. Chaque point numérique verra à disposition des agents formés à la plateforme, prêts à aider tous demandeurs. « On rend toujours le même services, en ajoutant la possibilité au public de le faire eux-mêmes » a précisé Richar VIGNON.

Le préfet du Jura place tout son optimisme dans cette réforme, « les jurassiens réagissent bien ». Le plan préfectures nouvelle génération (PPNG) a pour but de « moderniser les services de l’État pour dégager du temps et orienter le personnel vers des missions régaliennes comme la sécurité. Les agents sont réorientés vers de nouvelles missions, les formations ont déjà commencé ».

Normalement finalisé en 2018, « Ministère de l’Intérieur et préfectures devraient voir leurs effectifs légèrement baisser », selon Richard VIGNON. En ajoutant, « l’État compte sur les forces territoriales pour la politique nationale. Cela est très rassurant pour les préfectures et sous-préfectures. Il n’y a aucune intention d’y toucher. Les sous-préfectures sont porteuses de projets, participent au développement économique, assurent la cohésion sociale. Elles jouent un rôle de proximité auprès de la population ».

 

 

Soyez le premier à commenter

Commenter cet article